travaux de confinement

Travaux de confinement, Corée du Sud © les Fujak 2020

Travaux de confinement, Corée du Sud © les Fujak 2020

Contexte Avant de pouvoir rejoindre Gongju en Corée du Sud pour participer à la “Geumgang Nature Art Biennale” en août 2020, puis au “Global Nomadic Art Project” en septembre, nous avons dû rester en quarantaine, à côté de l’aéroport de Séoul, les deux premières semaines de notre séjour : une expérience particulière, mais enrichissante.
Intervention Être enfermés dans une chambre d’hôtel nous a fait réfléchir à ce que la nature signifie pour nous, et quel genre de relation nous avons avec elle chaque jour. Le manque d’air frais et la répétition stricte de la routine quotidienne nous ont déconnectés lentement d’une « réalité naturelle ». Les œuvres créées durant cette période dans de courts ateliers avec des matériaux environnants témoignent de notre sentiment de confinement. Seules les images de la vidéo ont été capturées lorsque nous étions de nouveau “libres”.

 

  • Travaux de confinement, Corée du Sud © les Fujak 2020
  • Travaux de confinement, Corée du Sud © les Fujak 2020
  • Travaux de confinement, Corée du Sud © les Fujak 2020
  • Travaux de confinement, Corée du Sud © les Fujak 2020
  • Travaux de confinement, Corée du Sud © les Fujak 2020
  • Travaux de confinement, Corée du Sud © les Fujak 2020
  • Travaux de confinement, Corée du Sud © les Fujak 2020
  • Travaux de confinement, Corée du Sud © les Fujak 2020

voir la vidéo “Quarantaine” :

<<        page TRAVAUX       >>